Présentation d’Henda Basti, Docteur – R&D

VFP Ink Technologies a le regard tourné vers l’avenir. Notre entreprise se donne les moyens d’anticiper les besoins futurs de ses clients et les marchés à fortes potentialités.
Pour parvenir à proposer des produits toujours innovants et uniques, l’effort d’investissement mené par notre société est permanent. L’équipe de Recherche et Développement de VFP Ink Technologies vient ainsi d’être renforcée avec l’arrivée de Henda Basti, ingénieure en chimie physique électronique, doctorante en chimie des matériaux, ayant mené des travaux de recherche post doctorat sur l’encre à base de nanoparticules de cuivre pour l’impression jet d’encre et ayant réalisé un début de carrière professionnelle dans l’élaboration d’encres conductrices pour l’électronique imprimée, via la création d’une entreprise spécialisée : Inksys Nanotechnologies

 

Rapide tour d’horizon avec Henda Basti

Quel est l’intérêt de l’encre conductrice selon vous ?
Henda Basti :  » La fabrication de composants électroniques repose principalement sur l’utilisation du procédé photolithographique. La mise en œuvre de ce procédé est chère et demande du temps. De plus, s’agissant d’un procédé soustractif, une partie de la matière première est perdue. Les procédés d’impression pourraient répondre au défi de la réduction des coûts de fabrication des composants électroniques, tout en créant de nouvelles possibilités comme fonctionnaliser de grandes surfaces sur des supports flexibles. Dans l’industrie de l’électronique, la conception de motifs conducteurs est un axe primordial : l’impression des conducteurs semble donc être une solution crédible pour transposer les performances des techniques traditionnelles de dépôt de couches conductrices à de larges surfaces flexibles, tout en réduisant les coûts de production.  Une alternative possible réside dans le développement d’encres conductrices adaptées au procédé sérigraphie afin d’imprimer un motif conducteur en une unique étape.  »

Pourquoi l’industrie semble se diriger de plus en plus vers les nanotechnologies ?
H. B. :  » Les encres métalliques disponibles actuellement sur le marché pour les applications en électronique imprimée sont pour la plupart des encres pâteuses à base de particules plaquettaires d’argent dispersées dans un solvant. Cependant, ces encres sont surtout dédiés aux applications à moyenne résolution et notamment utilisant l’impression par sérigraphie. Les applications nécessitant une plus haute résolution comme dans les secteurs des photovoltaïques, écrans tactiles, OLED, transistors, ou pour les inter-connexions entre dispositifs électroniques,  poussent les chercheurs à utiliser des techniques d’impression plus adaptées telles que le jet d’encre, la flexographie ou la gravure, pour lesquelles il y a une nécessité d’élaborer des encres à base de nanoparticules. Ces matériaux sont surtout prisés pour leur stabilité chimique au cours de la préparation des encres. De plus, du fait de leur taille, ces nano-objets possèdent une surface immense et une réactivité phénoménale permettant de les fonctionnaliser facilement par des ligands ou polymères ce qui améliore les propriétés  rhéologiques de l’encre qui les contient. Après traitement thermique, ces nanoparticules forment un film métallique plus dense  plus conducteur et à des températures de recuit significativement  plus faibles qu’avec les particules plaquettaires. »

Quel est la direction choisie par VFP Ink Technologies au sujet des encres conductrices ?
H. B. :  » VFP Ink Technologies a choisi de se positionner sur le marché des encres conductrices pour cibler des secteurs pointus tels que l’automobile le touch panel etc .. et y apporter les solutions techniques nécessaires tout en restant à l’écoute des clients. VFP propose des encres argent dédiées à la sérigraphie et travaille sur le développement de nouvelles encres à base de nanoparticules pour le jet d’encre. Nous sommes capables d’accompagner les clients dans leur industrialisation et de personnaliser nos produits pour nous adapter à leurs besoins, leurs équipements et à leurs procédés. «